Comment à des changements significatifs dans le mouvement

Comment les mouvements de protestations sociales ont conduit-elles à des changements significatifs dans le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis?A travers l’histoire et dans des environnements géographiquement diverses, des mouvements de protestations sociales ont conduit à des changements significatifs. Un des changements les plus marquant est celui du mouvement des droits civiques, symbolisé par la figure emblématique de Martin Luther King.A partit du 17ème siècle, le commerce triangulaire s’instaure entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique. Les négriers partent d’Europe pour chercher des esclaves en Afrique et les vendre en Amérique. Les Européens amènent ainsi des produit de luxe, à leurs pays d’origine. Les Noirs n’ont pas choisi de s’installer aux Etats-Unis. Toutefois, ils subissent des ségrégations raciales extrêmes. C’est grâce à la Guerre de Sécession (1861-1865) que l’esclavage est abolit. Mais, malgré l’émancipation des Noirs sur le plan légal, la discrimination raciale persiste.Aucun des droits des Noirs n’a été obtenu sans un long combat moral, politique et idéologique. Alors, il est évident que les mouvements de protestation sociales contre les autorités sont une étape célébre vers l’indépendance d’un peuple. Ils s’agissent d’une lutte contre l’injustice ou toute de forme de ségrégation, promouvant les égalités des droits.Le terme de ségrégation raciale désigne l’ensemble des lois séparant les Noirs des Blancs: les Noirs prennent les moins bonnes places dans un bus, ils ne mangent pas dans les mêmes restaurants que les Blancs, ils fréquentent les écoles de Noirs, les églises de Noirs et les hôpitaux des Noirs. La Cour Suprême reconnaît la légalité de la ségrégation raciale, surtout au Sud (separate but equal). Si un Noir ne respecte pas les lois, il pourrait être réprimandé, arrêté ou même battu. Donc, des millions de Noirs fuiront vers le Nord pour échapper à la discrimination raciale.Lors de la Seconde Guerre Mondiale, les Noirs prirent conscience de leur nombre et leurs forces: ils se sont rendu comptes que des mouvements de masse non-violentes pourraient faire fléchir les autorités fédérales.Il faudra attendre les années 1960, et les diverses mouvements Noirs Américains, pacifistes ou violents, visant les droits civiques pour que l’égalité des droits sont enfin reconnues.Martin Luther King, pasteur baptiste Afro-Américain, organisa des boycotts, des sit-ins, des marches de protestation et de manifestation pour défendre le droit de vote, la déségrégation et l’emploi des minorités ethniques. Il s’est inspiré de la philosophie de Gandhi, de la non-violence. Ainsi, l’opinion publique penche en sa faveur. Le boycott le plus célèbre de cette période fut le boycott des autobus de Montgomery, qui durera plus d’un an. Il se termine par une décision de la Cour Suprême déclarant l’inégalité de la ségrégation aux lieux publics. Cette forme de protestation de masse soutenue et organisée galvanisa le peuple noir et les mobilisa pendant les années qui suivirent. King lance alors la campagne de Birmingham, soutenue par la nouvelle législation sur les droits civiques, de John F. Kennedy.La lutte contre la ségrégation à Birmingham, avec la prise de position de Kennedy, est une révolution, car elle change la face de l’Amérique. Alors, King organise la marche de Washington. Et, environ un an plus tard, il assiste à la signature du Civil Rights Act, en 1964.La plupart des droits de la communauté noire seront promus par le Civil Rights Act et le Voting Rights Act, sous la présidence de Lyndon B. Johnson. La pertinence de ces derniers réside dans l’interdiction de toute forme de discrimination dans les lieux publics (Civil Rights Act), et la suppression des examens et autres impôts pour devenir électeur aux Etats-Unis (Voting Rights Act, 1965).Le mouvement des droits civiques a eu une influence durable sur la société américaine, influençant les tactiques employées par les mouvements de protestations sociales, imposant des transformations durables du statut des Noirs Américains et combattant l’exposition publique d’un racisme persistant au sein de la société. Ainsi, le Civil Rights Act et le Voting Rights Act marquent la fin du régime ségrégationniste.King réalise alors son rêve américain, et devient une des personnalités les plus marquantes du 20ème siècle. Dans un contexte de tensions raciales extrêmes, son idéologie de l’action non-violente a permis de nombreuse victoires au peuple noir. De ce fait, d’incontestables progrès étaient réalisés pour l’intégration des Noir dans la société.Martin Luther King, Malcolm X, et les Black Panthers, chacun à leur manière, ont milité tout le long de leur vie pour faire avancer l’intégration des Noirs sur le sol Américain et dans les esprits. Leurs actions ont énormément contribué à une amélioration de la condition du peuple noir. Grâce à leur force, ils sont parvenus à anéantir les barrière séparant les Noirs des Blancs.

Comments are closed.